All Articles by mediarchi

80 Articles

All Articles by mediarchi

60 Articles

Panorama des grandes pratiques en matière d’architecture écologique : low-tech, high-tech, architecture raisonnée

Après les utopies et les expérimentations des années 60-70, l’architecture écologique est une pratique désormais courante. Mais qu’en est-il concrètement ? Comment se matérialise-t-elle d’un point de vue architectural ? Que recouvrent les termes architecture bioclimatique, HQE, architecture vernaculaire ? Des tendances peuvent-elles être discernées ? Entre les tenants d’une architecture où l’économie de moyens et la mise en valeur de savoirs faire traditionnels sont privilégiés et les partisans d’installations sophistiquées, existe-t-il un juste milieu, une démarche plus raisonnée ? L’habitat sera particulièrement mis en lumière au travers d’exemples aquitains et internationaux.

© J. Pau / archi : P. Soleri

Le Corbusier en Gironde

La Gironde possède deux réalisations du célèbre architecte. A Lège Cap Ferret tout d’abord où à la demande de l’industriel Henry Frugès, Le Corbusier a livré une petite cité ouvrière en 1924, annonçant les grands principes de l’architecture et de l’urbanisme modernes. Aujourd’hui inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, elle a gardé sa vocation originelle d’habitat social. A Pessac, ses projets prennent de l’ampleur et l’occasion lui est donnée de mettre en oeuvre un véritable « laboratoire » de l’habitat bon marché que nous arpenterons. Il y teste des principes de standardisation, des techniques modernes de construction, de nouvelles formes bâties et une architecture qui, bien en avance sur son temps, va susciter de vives réactions.

© N. Ernult - ville de Pessac

Le Corbusier et l’habitat

Pendant plus de 40 ans, le célèbre architecte a travaillé au développement d’un homme nouveau pour l’avènement d’une ville moderne. Il avait la conviction qu’en renouvelant l’architecture et l’urbanisme, la société pourrait être profondément réformée. Face au manque chronique de logements, il a cherché à apporter des réponses universelles où la standardisation et la production en série étaient prépondérantes. C’est cet angle en particulier, sa réflexion autour de la question du logement, que nous mettrons en lumière durant cette conférence. Afin de comprendre comment, sa vie durant, sa détermination a été de « mettre l’homme d’aujourd’hui hors du malheur », de « le mettre dans le bonheur, dans la joie quotidienne et l’harmonie ».

© E. Rouillier

Les grands projets présidentiels I : du centre Pompidou à l’Institut du Monde Arabe

Les premiers présidents français de la Vème République ont marqué le territoire de leur empreinte avec notamment le centre Beaubourg, la cité des sciences de La Villette, le musée d’Orsay ou l’Institut du Monde Arabe. Entre réussite architecturale et erreurs de conception, nous analyserons ces réalisations exceptionnelles qui témoignent de leur époque tout en portant la marque personnelle de leur commanditaire.

© J.P.Dalbéra / archi : R. Piano & R. Rogers

Les grands projets présidentiels II : du ministère de Bercy au projet de Grand Paris

Après les projets menés par G. Pompidou et V. Giscard d’Estaing, nous nous intéresserons aux opérations du Grand Louvre, de l’Arche de La Défense, de la BNF ou encore du Musée du Quai Branly des présidents Mitterrand et Chirac. Le projet de « Grand Paris » impulsé par Nicolas Sarkozy sera présenté en l’état actuel de son avancement. Cette conférence nous offre l’opportunité de lever le voile sur les « coulisses » de ces opérations et de replacer le rôle de l’architecte au sein des systèmes décisionnaires.

© K. Bandara / archi : I. M. Pei

De l’école d’Amsterdam aux avants-gardes contemporaines / 2008

Tributaires d’une morphologie naturelle difficile, les amstellodamois sont à l’origine d’une planification hydraulique et urbaine audacieuse dès le XVIIème siècle. Souvent qualifiée de « bien élevée », l’architecture s’y exprime dans le détail plus que dans les effets spectaculaires. Réalisées selon des dimensions et des matériaux semblables, les maisons de bord de canaux donnent à Amsterdam son paysage homogène. Son souci de la densité, de la qualité des espaces publics et de la gestion des énergies durables, en font un modèle reconnu de longue date. Depuis l’époque médiévale jusqu’aux expérimentations récentes en passant par la production de l’école d’architecture dite d’Amsterdam autour de Michel de Klerk et Hendrik Berlage, nous nous intéresserons à ces spécificités qui impriment à cette ville-port une atmosphère particulièrement affable.

© Fred

Sur les pas de Jean-Raphaël Hébrard en Pays-Basque

Au travers de Jean-Raphaël Hébrard qui a porté haut l’architecture régionale dans la seconde moitié du XXème siècle, nous découvrirons comment respecter l’identité d’un territoire tout étant moderne à la fois. Sa manière d’être local, ancré dans le lieu sans pour autant livrer un régionalisme de surface, son refus de faire superficiellement référence à quelques codes et signes nous intéresseront en particulier. Des opérations de différentes échelles et natures égraineront notre parcours en Pays-Basque sur les pas de ce régionaliste critique de talent.

© R. Raymond

De l’école de Nancy à Jean Prouvé / 2015

A l’école de Nancy, l’Art Nouveau s’est illustré avec éclat dès 1901 sous l’égide d’ E. Gallé, L. Majorelle, A. Daum ou encore V. Prouvé dans l’idée de marier arts et industrie afin de produire des objets à destination du plus grand nombre. Jean Prouvé a été formé au sein de cet environnement culturel et idéologique. « Tortilleur de tôle », il a participé à la construction de logements et de meubles pour les plus modestes notamment grâce à ses usines de Maxéville. Au-delà, Nancy a bénéficié des travaux de Jean Bourgon et de Bernard Zehrfuss qui, chacun à leur époque, ont participé à l’épanouissement d’une architecture rationnelle . C’est sur les pas de ces hommes qui se sont consacrés leur vie durant au progrès humain et social que notre séjour nous conduira.

© P. Hyde / archi : H. Sauvage & L. Weissenburger

Architecture viticole à Saint-Emilion

Entre désir de renouveau, image de modernité et enracinement dans le terroir et les traditions locales, les producteurs sont désormais conscients de l’intérêt de l’association de deux disciplines exigeantes au service du vin : la création architecturale et la création viticole. Cette journée nous offre l’occasion de vivre ces deux arts de façon simultanée et de comprendre, comment le vin, expression d’une culture, s’exprime aujourd’hui plus que jamais par le biais de l’architecture.

© J.P. Lamarque / archi : Nadau-Lavergne

Jean Nouvel en Dordogne

Le musée gallo-romain de Périgueux et l’église Sainte Marie de Sarlat comptent parmi les plus belles réalisations des années 90 du prix Pritzker français. Elles ont pour point commun d’assumer une attitude contemporaine sur des sites pourtant sensibles patrimonialement parlant : la ville médiévale de Sarlat et son église meurtrie et la Domus des Bouquets, témoignage de la ville antique de Vésone. Ces deux projets éclairent l’essentiel de la démarche de l’architecture, à savoir l’idée d’architecture contextuelle et conceptuelle que nous expliquerons.

© M. Anglada